14.12.09

C215 : le pochoiriste globe-trotter

Dans le milieu du street art Parisien, on ne présente plus C215, alias Christian Guémy, pochoiriste dont la dextérité artistique interpelle. On a pu admirer ses pochoirs réalistes et stylisés un peu partout, sur les supports urbains qui ont sa prédilection : les portes, la rouille, les bornes électriques, les boîtes aux lettres, les murs délabrés ou taggés…des portraits qu’ils travaille minutieusement d’après photo.



Des portraits se dessinent aux encoignures comme des secrets d'alcôve...ici à Vitry-sur-Seine (pix Tat).

Très prolifique ces derniers temps, avec une exposition parisienne (en septembre dernier à la galerie Pierre Cardin) et ses nombreux voyages, ce globe-trotteur du pochoir semble ne vouloir jamais s’arrêter…De Paris à Berlin en passant par Vitry-sur-Seine, où il a établi son atelier pour créer sans cesse de nouvelles matrices, nous vous proposons un petit tour en photos de cet artiste qui a collaboré aussi avec d’autres artistes et notamment récemment avec la Canadienne Indigo, Logan Hicks, les TSF ou encore Dan23.


Vitry (pix Chrixcel)

Gosses de rues, gueules cassées, autoportraits ou encore pochoirs à l’effigie de ceux qu’il aime, il offre à la rue des sourires, des chats et des couleurs, qui s’animent en surface pour le plus grand bonheur des photographes et des passants. Comme un rappel du passé, deux "activités" oubliées chez nous :


Paris 10ème, un cireur de chaussures (pix 1 Tat, pix 2 Chrixcel)


Paris 11ème, un joueur d'harmonium (pix Chrixcel)

C215 aime faire parler les portes :
Un collage, Paris 19ème (pix Chrixcel)

Avec C215, l’art urbain est porté au rang de poésie interactive. L’émotion et la justesse des expressions qui se dégagent de certains pochoirs sont décuplées par une technique qu’il a peaufinée au fil des années jusqu’à atteindre une finesse de trait digne des filigranes les plus élaborés. La dimension esthétique et sociale de l'oeuvre est parfois saisissante.

Une mendiante à Bagnolet (pix Thias)

Un ouvrier dans un décor de chantier à Vitry (pix Chrixcel)

Vitry (pix Tat)

Berlin (pix Thias)

Portrait du graffeur et artiste peintre Seize à Vitry (pix Chrixcel)

Le même à Paris 20ème (pix Thias)

Autre vue (Chrixcel)

Les bornes électriques sont des supports que C215 aime particulièrement...elles permettent à l'artiste d'avoir des limites prédéfinies par l'objet lui-même, sans qu'il aie besoin de s'en poser...il s'adapte, comme ici à Berlin :

pix Chrixcel

pix Chrixcel

A Paris 4ème :

Paris (2 pix Chrixcel)

Les pochoirs en blanc sur fond noir, dans leur contours bruts, s’imbriquent dans le mobilier urbain de telle sorte qu’on les voit de loin…ici sur une porte, là sur une grille, ou encore sur les panneaux d’une borne…

Vitry - (pix 1 Chrixcel, Pix 2 Syl)

pix Tat

Bagnolet - pix Tat

Paris 19ème - pix Thias

Vitry - pix Tat

Bagnolet - pix Thias

Bagnolet - pix Thias


Celui-ci est à l’intérieur d’un hall d’immeuble de Vitry. C215 l’a réalisé à la demande d’une habitante de l’immeuble qui l’avait vu en train de pochoiriser un chat.



pix Chrixcel


Les portraits en drapés, enturbannés, offrent la possibilité à l’artiste de ciseler des plis compliqués qui montrent toute la maîtrise d’un découpage aiguisé…le choix de l’emplacement ne semble pas laissé au hasard : les grillages ou barreaux, qui renferment une symbolique forte liée à l’emprisonnement, servent de décor à ces portraits de femmes voilées qui ne sont pas sans rappeler la condition de femmes muselées aujourd’hui par le silence de leur souffrance. Le fait de les faire apparaître telles des rappels de leur condition sur un mur, une porte ou une grille prend alors tout son sens.


Beaubourg - pix Chrixcel







Vitry - (5 pix Chrixcel)

Les enfants sont également des modèles de prédilection…

Paris (pix Chrixcel)


Bagnolet (pix Chrixcel)


Vitry (pix 1 Chrixcel, pix 2 Syl)



Vitry (pix 1 Tat, montage Syl, pix 3 Chrixcel)


Strasbourg - pix Syl


Homothétie sur un axe Bagnolet -Vitry (pix 1 Tat, pix 2 Syl)

Paris 20ème - (2 pix Tat)


Paris 11ème (pix 1 Tat, pix 2 Chrixcel)

Paris 11ème (pix Tat)

Vitry (pix Chrixcel)

Les chats de C215, finement exécutés en blanc, sont souvent cachés…il faut avoir l’œil pour les déceler au bas d’un mur ou au détour d’une porte cochère. Et une loupe pour apprécier la finesse du rendu qui étonne par le souci constant du moindre détail.


pix 1, 2 et 3 à Vitry, 4 à Berlin par Chrixcel, pix 5 à Paris par Thias


Vitry - pix Chrixcel

Les boîtes aux lettres se fendent de quelques portraits bien marqués, comme parcheminés…ainsi le geste banal de poster une lettre devient un passage à l’urne de l’art. Ce qui frappe chez C215, c’est le plaisir que lui procure les réactions positives des gens, une interaction qui le semble le pousser à réaliser des œuvres offertes à ceux qui n’ont pas accès à la culture.


Vitry - montage Chrixcel


Vitry (pix Chrixcel)

Si l’artiste a acquis une notoriété dans son art du pochoir et qu’il est sollicité par les galeries, il garde ce pied dans la rue qui lui permet de préserver un contact brut et premier avec les gens de la cité ; cela lui permet aussi de créer des « rencontres visuelles » au gré de l’environnement urbain…Ce sont deux aspects qui semblent lui tenir à cœur et qui permettent de suivre l’évolution de son travail à tout moment, pour peu qu’on se déplace et qu’on ouvre les yeux.


Vitry (pix Chrixcel)

Vitry (pix Syl)


pix Tat


Paris 4ème -pix Thias

Au début, les pochoirs étaient collés sur des affiches comme ici :


pix Tat

pix Tat

pix Tat

Pix Thias


Collaboration avec Indigo - Vitry - Montage The Mouarf


Collaboration avec Indigo - Vitry - Montage The Mouarf


Autoportrait aux bombes - Vitry (pix Chrixcel)


montage Syl


Pochoir du making of du mur "bleu" à Vitry - pix Chrixcel


pix Syl


pix Tat


pix Syl


pix Tat

Collaboration avec les TSF (Papy, Kotrip & Milouz) et Stew - Vitry - Montage the Mouarf

Collaboration avec les TSF (Papy, Kotrip & Milouz) et Stew - Vitry - Montage The Mouarf

La plupart du temps, C215 ne demande pas spécialement d’autorisation pour bomber les murs ou les supports, mais ses œuvres restent relativement respectées par les services de nettoyage, ou du moins semblent rester en place plus longtemps que les autres. A Paris, où les murs d’expression libre sont rares, les pochoirs ne tiennent pas longtemps, très vite repassés par d’autres. Rue Denoyez, C215 est venu 3 fois de suite remplacer ses visages au même emplacement. Trois visages différents se sont donc succédé sur ce bout de mur de la rue Denoyez qui fait l’angle…peut-être le début d’une longue série.

RUE DENOYEZ (pix 1 et 3 Chrixcel, pix 2 Thias) :






Le même pochoir remanié à Vitry et à Barcelone (pix Syl)





Billet Chrixcel, Photos Syl, The Mouarf, Thias, et Tat

Flickr Stew
Flickr Indigo
Site TSF
Les liens de C215 : Myspace - Flickr - Fotolog
Entretien sur le blog de Some Cool Stuff et Interview sur Fatcap

9 commentaires:

paris-émoi a dit…

magnifique billet pour un artiste vraiment exceptionnel !!

roswitha2paris a dit…

OUah ! La Classe !
Un beau voyage au pays de C215 dont je suis le travail depuis ses débuts... 20 ans déjà ??? en tout cas, bravo à l'Artiste et merci les photograff !
Clic Clac Kodak c'est dans le disque dur hein Tat !!!
Happy Birthday to you too !!! c'est mon ptit doigt ki me la di !!!

C215 a dit…

Je découvre cela et suis très étonné .. merci car je découvre moi même certaines choses, comme mon appétit pour les grilles... ce dont je ne m'en apercevais pas. Pour les 20 ans de travail non, et encore moins au pochoir, technique que j'ai commencé à exploiter en 2006 seulement. Les affiches présentées datent de cette époque. Je préfère depuis 2008 la peinture directe à l'affiche. Une bonne vingtaine d'année de maturation sûrement, mais ce n'est peut-être pas assez, et je suis plus intéressé par le futur que les rétrospectives précoces :)
merci encore.
Christian

Chrixcel a dit…

Merci Christian, je vais rectifier pour les 20 piges;) j'ai lu l'itv de Fatcap un peu vite ! je ne sais pas si tu as un "appétit" pour les grilles, mais je trouvais intéressant de faire ce parallèle avec la condition des femmes voilées que tu peins. Merci à toi pour nous avoir guidées dans ton univers !

Chrixcel a dit…

Ah et dernier point : tu as raison "rétrospective" c'est prématuré comme terme, disons "petit tour" au regard de notre modeste collection de photos...je le change aussi !:)

Anonyme a dit…

super billet !
Il existe un autre entretien intéressant avec C215 sur ce site : http://some-cool-stuff.blogspot.com/2009/05/entretien-avec-christian-guemy-aka-c215.html

rem_la a dit…

Superbe reportage !!

noel a dit…

super boulot d'un artiste que j ai decouvert à Berlin pour ensuite le suivre sur Paris au niveau de sa derniere expo

Raja a dit…

http://kishderah.over-blog.com/60-index.html

cf article du 5 avril.

cliché prit a Rome.
j'aime beaucoup ce style et cette abondance de sujet

bonne route a vous.